Histoire d'un terroir

1 600 ans d'histoire...

La Gascogne, terre de convivialité, ne date pas d’aujourd’hui !
Comme en témoigne la mosaïque préservée du temps sur le site de la villa gallo-romaine de Séviac, à Montréal du Gers, ou la Domus de Cieutat, à Eauze, le vignoble gascon existait déjà il y a 1 600 ans.

A cette époque, les rivières de l’Adour et de la Baïse représentaient des voies privilégiées pour l’acheminement des vins vers les pays nordiques. La Gascogne, région généreuse et verdoyante nichée aux pieds des Pyrénées et aux portes de l’Atlantique, dédiait déjà presque entièrement ses coteaux et vallons à l’art de la vigne.

Aujourd'hui, près des deux tiers de la surface du vignoble armagnacais (13 000 ha) sont consacrés à la production des Vins des Côtes de Gascogne.

 

Une terre prédisposée...

Océanique et tempéré, le climat gersois offre un cadre privilégié : juste ce qu’il faut de soleil, de pluie et de fraîcheur pour dorloter les vignes et laisser éclore à maturité optimale, une riche palette aromatique, complexe, séduisante...

Nos vins se nourrissent également de la richesse des sols typiquement gascons. A l’est, le Terrefort : une terre argileuse, plantée sur une roche mère calcaire. A l’ouest, les Sables Fauves et les Boulbènes, faites d’argile et de limons mêlés.

Une diversité d’environnement propice au tempérament et à la plénitude...

Réalisation : Agence Multimedia Otidea - Agence Webmarketing Baradoza - Unavia Digital